fr FR en EN
  • VP_Ban_03.png
  • VP_Ban_04.png
  • VP_Ban_05.png
  • VP_Ban_06.png

INFOS INSCRIPTIONS

Si vous ne recevez pas le lien de confirmation pour votre inscription, vérifiez votre dossier des "courriers indésirables" (SPAM) et à défaut, contactez "Justice Volée" sur Facebook !

Index de l'article

ET NOUS NE RISQUONS AUCUN PROBLEME ?

Tout est parfaitement légal, ce sont en outre très souvent des personnes publiques qui ont des boîtes mails et des comptes sur les réseaux sociaux précisément pour " communiquer " publiquement;

Chacun(e) a donc le droit de leur adresser toutes communications, fussent-elles de protestations, du moment qu'elles sont faites avec correction et dignité !

Qu'on le fasse par courrier ordinaire, par courrier électronique ou par les réseaux sociaux, c'est pareil, sauf que c'est tout de suite plus écologique, facile, rapide et moins coûteux par Internet.

Cependant, se poser la question, c'est aussi démontrer la peur que l'on peut avoir de se plaindre, comme si on était finalement résigné à abandonner ses droits, à accepter la domination du " Système " et de ses principes inégaux, disposé à servir de " faire valoir ", de " chair à canon "... pour que d'autres puissent, eux, mieux profiter des plaisirs de la vie !

Mais soyons honnêtes, le " Système " n'aime pas qu'on se rebiffe !

Alors si ce ne sont que quelques uns, on les fera sans doute vite taire et ça passera aux oubliettes !

Par contre, si ce sont des dizaines ou centaines de milliers de personnes, voire même davantage qui protestent, tout comme elles descendraient dans les rues, si quand on fait fermer un site considéré " subversif ", " protestataire " (comme Virtual Protest !), un autre prend sa place, si tous les citoyens décident enfin de s'organiser pour s'exprimer ensemble, ça deviendra tout de suite beaucoup plus compliqué à réprimer !

A force d'avoir divisé pour régner, le " Système " s'est lui-même tiré une balle dans le pied en faisant de chacun(e), une force individuelle capable de continuer de son côté, ce qu'on essayerait d'empêcher ailleurs !